Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/11/2009

1/25 de seconde.. elle était là, face à l'objectif et je ne l'ai pas vue..

Affiche.JPG
Les photographies quand elles s'effacent
© Elodi Laurent

Elodi Laurent est repartie au Mali, et je ne me souviens de ses voyages que deux images, impossibles à oublier. La première j'ai pu la découvrir sur son blog, le boudoir de grand-mère. Holga-petite-fille.jpgUn visage de petite fille simplement légendé Holga-petite-fille.jpg, dont j'ai imprimé une copie pour l'afficher au mur de la chambre où je dors. Besoin d'images autour du lit et d'une bougie la nuit pour regarder. Comme un volcan qui sommeille, obligé. La deuxième image n'est pas en ligne sur le boudoir, c'est une photo qu'Elodi Laurent m'a postée juste avant d'embarquer pour le Mali.

Voici ce qu'elle m'écrivait dans la nuit du 3 au 4 novembre :

Tieri,,

J'ai bien reçu votre message, mon esprit était ailleurs ces derniers jours, plus tout à fait ici, pas encore là-bas. Le voyage commence toujours avant l'arrivée dans le pays !

Les heures passent, la pression monte. Autant d'appréhension que d'impatience. Peur de ne pas voir, de ne pas arriver à partager... des idées de photos mais je sais que sur place, je ferai autre chose.. mais je pars en bonne compagnie, je vais revoir quelques personnes.. j'espère que ce voyage aura un sens..

Je ne sais pas comment raconter le truc.
Au village, Bedecurumba, je me baladais seule, puis tout un groupe de jeunes femmes m'a encerclé, elles étaient très enthousiastes de voir l'appareil, de faire des photos, car j'ai eu l'idée un peu de folle de passer mon appareil.. mais c'était du n'importe quoi, je voyais l'appareil voler de mains en mains, donc j'ai repris l'appareil et je l'ai fait passer, une personne à la fois..  je me souviens de ce moment et ce fut un peu "agressif"..
Donc j'organise les photos à apporter aux jeunes femmes..  puis je remarque une petite fille que je n'avais jamais vue.. elle se tenait à l'écart du groupe et elle était sur plusieurs photos, au loin, mais face à l'objectif..  et je regrette en voyant son sourire de ne pas l'avoir vue !!!

Finalement,, je n'ai tiré aucune photo de ce groupe,, seulement de la petite fille et j'espère la retrouver pour lui passer mon appareil, en plus, cette fois-ci nous avons une imprimante et elle pourra faire et avoir la photo de suite.

1/25 de seconde.. elle était là, face à l'objectif et je ne l'ai pas vue..

Bon,, là, je dois vraiment faire mon sac!
J'enverrai un mail à mon retour mais le lundi 30 novembre je serai à Arles.

Merveilleuse journée,,
A bientôt,,

Elodi

fotodevoyage.jpg

Commentaires

Quand j'étais en Afrique, je n'osais pas prendre les gens en photo. Une fois j'ai assisté à une danse improvisée par des jeunes gens qui avaient accepté avec un peu de réticence notre présence (mon compagnon et moi-même). Cette danse mimant l'approche amoureuse, sans que les jeunes hommes et femmes ne se touchent était très gracieuse et touchante. Je n'ai pas osé prendre des photos et j'ai encore dans les yeux les mouvements des cous et des nuques se frôlant. Cette petite fille a ce regard direct des enfants africains.

Écrit par : Zoë Lucider | 11/11/2009

C'qu'il est beau, ce site ! :-)

Écrit par : Sophie K. | 11/11/2009

Prenez-en pour vos yeux, les 2.
Puisque c'est jour d'émerveille

Écrit par : T. | 12/11/2009

@ Zoë L. - Pas eu la chance d'aller jusqu'en Afrique noire. Et c'est parce que je sais quel regard et quel souci de l'autre Elodi Laurent - encore une femme admirable - emporte avec elle que j'attends de découvrir ses photos, que je vous montrerai ici si elle me donne son accord.

@ Sophie K. - Venant de vous le compliment me touche, venant d'apprendre - mais c'est strictement confidentiel, on est d'accord - que vous sévissiez vous aussi dans le petit monde fabuleux de la littérature jeunesse.

Écrit par : T. | 12/11/2009

je ne vous dis qu'un mot :
à souvent ! ( deux donc :-)
je suis sous le charme de vos écrits !
Sissi ! ( que des belles de jour come de nuit ici en plus )

Écrit par : Cactus | 12/11/2009

C'est parce qu'on a un peu photo-chiné ?
C'est ça ?
Bienvenue au petit labyrinthe de la photolittérature. En vérité c'est un maquis où on vient s'égratigner les rétines.

Écrit par : T. | 12/11/2009

oui , je vous ai tout de suite remarquée ; vous marquez un point !
( à midi je prépare un gratin , au fait : moi aussi j'aime égratiner :-)

Écrit par : Cactus | 12/11/2009

Les commentaires sont fermés.