Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2009

Taraf Zelie Bordela, manifeste

072.JPG

La photolittérature est une terre en archipel qui émerge, vite. Sans aucune cartographie encore, à ce commencement où n'apparaît pour l'instant qu'une partie frontale des champs magnétiques, épicentres et turbulences.

La photolittérature est une ligne de faille entre ce très vieux continent qu'est la littérature et ce nouveau monde de la photographie.

Les arpenteurs qui voudront s'aventurer jusqu'à ces zones ne pourront avancer qu'en aveugles, à l'instinct. L'outil des mots, en s'accouplant à la fine matrice des photos pourra génerer des monstres, fabulas, talismans primitifs et pièges à violenter la vieille réalité mais on s'en fout, on y va.

Taraf Zelie Bordela, Arles le  9 novembre 2009

Commentaires

C'est un beau manifeste. A suivre de près.

Écrit par : Zoë Lucider | 10/11/2009

Début prometteur ici.

Écrit par : Le Gibi | 11/11/2009

Alors on va essayer de continuer, promis.

Écrit par : Taraf Zelie Bordela | 11/11/2009

"Si j’avais su que les rêves sont réels et le monde illusion, j’aurais inversé ma vision de la liberté et celle de la prison. Mais les menteurs amers disent décriant les images qu’elles sont illusoires, et nous entraînent dans leur " réel " qui n’existe que dans leurs sombres couloirs".

E.M.

Écrit par : Edith Morning | 22/11/2009

Beau projet...

Écrit par : vigouroux | 28/01/2011

Les commentaires sont fermés.