Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2010

Rien ne compte pour vous que ceci : écrire

marguerite-duras-writer-paris-may-21-1993-richard-avedon.jpg

"Quand paraît chez Gallimard l'édition Quarto, il y a une photo de vous, une photographie de Richard Avedon, à la une du Monde. Et je vois votre regard. Vous regardez l'objectif, droit devant, le regard est présent, tellement, vous ne regardez personne, moi, peut-être, puisque c'est moi qui vous regarde en ce moment, comment savoir, non je crois que vous êtes perdue, que le regard voit ce qui ne se voit pas, vous êtes au-delà de la présence. Je regarde encore cette photographie, je la découpe, je la scotche sur le mur en face du lit. Je ne vous regarde plus."

Yann Andréa, Cet amour-là.

Commentaires

Quel portrait ! Je ne le connaissais pas.
Cela me donne envie de la relire.

Écrit par : Tania | 21/03/2010

Je regardais cette photo l'autre jour et je me demandais ce que vous en pensiez...
Incroyablement émouvant ..

Écrit par : Marie | 21/03/2010

Je vois l'amour, je vois l'insolence jusqu'au bout. Insolence de vivre malgré le tout.
Et la passion de toutes les façons.

Écrit par : Lôlà | 22/03/2010

Quand j' pense à toutes les conneries qu'elle a pu débiter avec un sérieux !... Y a que ses bouquins des années 50 qui tiennent un peu le coup. Les autres, maniérisme et vide abyssal.

Écrit par : mon chien aussi | 14/05/2010

Les commentaires sont fermés.